Séances de pratique #1/05/2021

« Regarder profondément les racines des sensations et les accepter »

Méditation guidée

De plus, bhikkhus, un pratiquant est conscient du corps comme corps, quand, grâce à avoir mis de côté les Cinq Désirs, un sentiment de béatitude surgit lors de sa concentration et sature chaque partie de son corps.

De plus, bhikkhus, un pratiquant qui est conscient du corps comme corps, sent la joie qui surgit pendant la concentration saturer chaque partie de son corps. Il n’y a aucune partie de son corps que ce sentiment de joie, né pendant la concentration, n’atteigne.

De plus, bhikkhus, un pratiquant qui est conscient du corps comme corps, éprouve un sentiment de bonheur qui survient avec la disparition du sentiment de joie et imprègne tout son corps. Ce sentiment de bonheur qui naît avec la disparition du sentiment de joie atteint toutes les parties de son corps.

De plus, bhikkhus, un pratiquant qui est conscient du corps comme corps, enveloppe tout son corps d’un esprit clair et calme, rempli de compréhension.

Exercice 10: Guérir avec joie, dans le livre: Transformation et guérison, Thich Nhat Hanh, 2006.

Soutra des Quatre Établissements de l’Attention – Satipatthana Sutta, du Majjhima Nikaya, n°10 (Theravada) sur le site des villages des pruniers

Publié par Centre Zen de Pleine Conscience de Liège

Le Centre Zen de Pleine Conscience de Liège pratique selon l'enseignement de Thich Nhat Hanh, maître zen vietnamien s'inscrivant dans la tradition bouddhique du Mahayana.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :